Comment bien nourrir son cheval ?

Pour un projet d’adoption de cheval, il faut bien se préparer en matière de budget, car il s’avère qu’il est coûteux. Il faut également prendre en compte du lieu d’hébergement, l’entretien pour lui donner un meilleur cadre de vie et la nourriture. Cela demande beaucoup d’investigation et un gros investissement. Il existe des règles à suivre pour bien les nourrir.

De quoi nourrir son cheval ?

Ce sont des herbivores qui mangent des fourrages comme les foins, les pailles et les herbes. Ce sont des plats préparés pour cheval. Il faut toujours lui donner de l’eau fraîche, entre 19 litres et 57 litres d’eau par jour. Il doit brouter 7 kilos de foin au minimum par jour. Il faut lui faire nourrir des alimentations riches en hydrates de carbone tels que le maïs, l’orge et l’avoine. Dans la journée, il doit manger environ 250 grammes de graines, divisés en ratios de 3 par jour. Il doit également manger des aliments riches en minéraux, en vitamines, graisse, en protéines, et ce, toujours en petite quantité. Elles permettent de combler les carences nutritionnelles du cheval. On peut également lui donner des friandises comme les carottes, les pastèques, les céleris, les pommes, les haricots verts, etc. Il faut également le nourrir par des alimentations énergétiques. Plus d’informations sont visibles sur www.equitation-durable.fr.

Comment bien nourrir son cheval ?

Pour bien nourrir un cheval, il faut tenir compte de la race du cheval, car il n’a pas la même ration d’alimentation; de l’activité du poids, du foin et de la température climatique. En effet, la quantité d’alimentation à donner dépend du type de cheval. Néanmoins, il faut les nourrir en petite quantité de rationnement tous les jours. En général, le taux d’occupation de leur estomac et de leurs intestins est de 80% au maximum. Il faut faire varier la ration journalière en suivant les règles de transition. À titre d’exemple, pour le premier jour, le taux de ration doit être compris entre 25% et 75% et l’inverse, pour le troisième jour. Il ne faut pas prendre à la légère leur alimentation. Après avoir nourri le cheval, il faut lui donner un temps de repos, de préférence environ une heure. Cela afin qu’il puisse bien digérer ce qu’il a mangé. En outre, il faut s’assurer qu’il est bien hydraté. L’eau doit être facilement accessible dans l’abreuvoir. Il doit être propre et tiède. L’abreuvoir doit être nettoyé régulièrement, car l’alimentation du cheval ne doit pas contenir de poussière et de moisissure. Le rationnement du cheval dépend de son poids. Pour connaître ce dernier, il faut le peser avec un pont-bascule, et ce, toutes les 2 semaines. Il est nécessaire de faire un petit calcul en ce qui concerne l’apport journalier en alimentation du solipède en fonction du poids. Le taux de la ration doit être compris entre 2% et 3%. En effet, si le cheval fait un poids de 400 kilos, le ratio à adopter est de 2,5%. L’idéal, c’est de se renseigner auprès d’un professionnel. Le cheval doit être nourri 1 heure avant et après de le promener, de préférence 3 heures. Il doit être nourri à la même heure avec un repas complet cheval. Cela lui permet d’avoir une bonne digestion et le rend performant dans ses activités. Ne pas adopter des horaires réguliers peut entraîner des coliques équines ou de la fourbure au cheval.

Nourrir un cheval : les erreurs à éviter

Pour éviter les maladies coliques, il faut éviter de nourrir le cheval des graines juste après l’avoir promené ou après de rudes activités physiques. Il doit d’abord se reposer. Un cheval a repris la forme lorsque la respiration est calme et qu’il n’a pas la narine ronde. Il doit être nourri avec des alimentations riches en vitamines et en minéraux, avec modération. Il n’est pas nécessaire d’ajouter des suppléments dans la nourriture pour cheval. Pour le nourrir, il faut adopter des heures régulières et à des heures précises. Il faut l’emmener chez un vétérinaire pour savoir s’il est susceptible en allergène. Certaines alimentations ont besoin de traitement avant de les faire manger des chevaux comme les betteraves.

Comment prendre rendez-vous en ligne chez un vétérinaire à Paris ?
Les différents matériaux des licols pour chevaux